Si vous vivez dans la capitale catalane, vous le savez autant que moi : garer sa voiture peut s’avérer compliqué. Surtout si vous possédez une voiture et souhaitez la garer à long terme ! Aux heures de pointe, c’est même un challenge si ne voulez pas payer trop cher. Mais pas d’inquiétudes : Spotahome vous donne ses meilleurs conseils pour éviter ce stress.

Dans la mesure du possible, nous vous recommandons tout de même d’utiliser les transports en commun. La ville de Barcelone est très bien desservie en lignes de bus et de métro et les pistes cyclables sont nombreuses. Mais si vous tenez à rester proche de votre voiture ou que vous en avez besoin régulièrement, nous vous invitons à vous renseigner pour connaître les meilleures astuces et déjouer les pièges.

Les parkings gratuits

Et oui, il existe quelques parkings gratuits à Barcelone. Attention toutefois aux panneaux de signalisation, à examiner attentivement : dans certaines rues de la zone universitaire, par exemple, les voitures stationnées sont enlevées tous les mercredis en raison de manifestations sportives. Le reste du temps, les places de parking situées dans cette zone, à côté du métro Palau Reial, sont gratuites. Il est plus simple de se garer le weekend ou en fin de journée.

Certaines places sont aussi en libre accès près de la Fondation Joan Miro, ou encore dans le quartier chic et résidentiel de Pedralbes, près du lycée français par exemple. La zone est tout à fait calme et sécurisée. Ces quartiers étant excentrés, ils ne bénéficient pas des mêmes règles de stationnement que dans le centre-ville.

Attention cependant aux endroits trop reculés ou isolés, votre voiture pourrait ne pas y être en sécurité.

La location de parking

Si vous comptez rester plusieurs mois à Barcelone, c’est peut-être la solution la plus rentable pour avoir l’esprit tranquille en gardant sa voiture en lieu sûr. Dans le centre-ville, des places de parking privé se louent facilement. Les prix varient généralement entre 100 et 200 euros par mois.

Une solution avantageuse peut être de laisser sa voiture dans le parking sécurisé de l’aéroport de Barcelone El Prat. Il existe différentes formules et options, desquelles dépend le tarif.

se-garer-barcelone-voiture2
Source: signegeneve.ch

La zone bleue

Cette zone de stationnement est ouverte à tous, mais pour une durée limitée qui varie entre 1 et 4 heures. La zone est payante du lundi au vendredi de 9h à 14h et de 16h à 20h. Dans les quartiers touristiques ou près de la plage, elle peut aussi être payante le weekend. Si vous dépassez le délai autorisé, vous devrez payer chaque minute supplémentaire et pourrez être sanctionné d’une amende.

Si votre voiture est immatriculée dans un autre pays comme la France, il y a de fortes chances qu’elle soit enlevée directement par la fourrière. Vous devrez donc payer entre 200 et 300 euros d’amende. Notre conseil : payer l’amende sur place et sans attendre pour éviter les pénalités de retard. Les mêmes règles s’appliquent aux propriétaires de scooters et motos.

La zone verte

Reconnaissable grâce aux lignes vertes sur le sol, la zone verte est destinée uniquement aux riverains. Vous devrez donc vous enregistrer à la mairie en tant que résidant de la zone. Vous pourrez ainsi bénéficier du stationnement à 1 euro la semaine ! Si vous n’êtes pas résident de l’une de ces zones, vous ne pourrez y stationner que pour un maximum de 2 heures.

Vous cherchez un logement à Barcelone?

Spotahome est là pour vous !

Spotahome propose des logements de qualité partout à Barcelone. Si vous réservez un appartement sur notre plateforme, vous pouvez être certains qu’il a été vérifié personnellement par nos soins. Vous pouvez aussi jeter un oeil à la vidéo commentée de votre nouvel appart, et consulter des plans au sol pour savoir exactement à quoi ressemble la propriété. Réservez dès aujourd’hui !

Vous pouvez aussi tétécharger notre nouvelle app sur iOS et Android ;)

Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter, c’est toujours un plaisir de discuter !
Si vous avez aimé cet article, suivez-nous sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :