Si vous avez l’immense bonheur de passer par Lyon au cours des mois de juin et/ou juillet, vous n’aurez absolument pas le droit d’y échapper. Chaque année depuis 1946, Les Nuits de Fourvière enchantent les hauteurs de la ville à grands coups de performances artistiques variées. Du théâtre à la danse en passant par le cirque et la musique, Les Nuits de Fourvière offrent un show totalement unique en son genre et toujours plus populaire que Spotahome se devait de vous présenter.

Chaque été, c’est la même rengaine. Et ça dure depuis 1946. De juin à juillet, Les Nuits de Fourvière accueillent les visiteurs du monde entier dans le cadre bucolique du théâtre antique de la ville. Théâtre, musique, danse, opéra et même cirque se confondent sur scène pour combler les goûts les plus divers et variés. Au total, ce sont 60 représentations qui se succèdent devant plus de 150 00 spectateurs chaque année réunis sur deux scènes principales : le Grand Théâtre (4400 places) et l’Odéon (1200 places). Aussi singulier qu’enivrant, le projet artistique de l’événement attire les grands noms de la scène internationale et tend à devenir de plus en plus complet et plébiscité.

Un peu d’histoire…

Mais commençons par une jolie et nécessaire petite page historique. Bâti sous l’empereur Auguste en - 15 avant J-C, les énormes blocs de pierre qui forment le théâtre antique de Fourvière sont découverts en 1933 après qu’Edouard Herriot, alors maire de Lyon, n’ordonne des fouilles archéologiques sur la colline de Fourvière. Si la 2ème guerre mondiale stoppe les recherches, ces dernières reprennent de plus belle et permettent de ressusciter le Grand Théâtre antique en 1946.

Theatre_Romain_antique_Lyon
© Wikimedia

Une découverte qu’Herriot s’empresse d’inaugurer le 29 juin de la même année. Au terme d’un discours resté dans les annales, Edouard Herriot lance les premières hostilités en chargeant le Groupe de Théâtre Antique de la Sorbonne de représenter Les Perses d’Eschyle. En 1952, l’Odéon (seconde scène du festival) sort de terre à son tour. Mais à cette époque, les représentations peinent à suivre une ligne directrice et personne ne songe à donner le nom de festival au rendez-vous. Entre jeux, festivals et biennales, le théâtre antique de Fourvière est un peu le fourre-tout de la vie artistique et culturelle de la ville. Ca n’est qu’en 2003 qu’apparaît l’appellation « Festival des Nuits de Fourvière ».

Un lieu unique pour spectateurs…et artistes

Mais avant la programmation, les performances scéniques et les artistes, la grande force des Nuits de Fourvière n’est autre que son emplacement. Dans l’imposant théâtre antique de la colline éponyme, la structure de la scène donnerait presque "la sensation d’avoir un mur de gens face à soi, comme si le public était à la veticale", expliquait la chanteuse Olivia Ruiz au Monde avant de reprendre de plus belle. "Dans une salle, ce pourrait être étouffant, mais à Fourvière, en plein air, on a juste l’impression de chanter dans l’oreille de chaque spectateur, ce qui créé une proximité folle, une qualité d’écoute unique."

nuitsdefourvi-re-festival-musique-lyon
© Paul Bourdrel / Facebook Les Nuits de Fourvière

Et Fourvière a aussi ses traditions. Alors quand le show ravit les spectateurs, ces derniers remercient l’artiste, à leur façon. L’expression de leur immense joie : lancer les coussins sur lesquels chacun est assis, des gradins jusqu’au devant de la scène. Une scène de liesse communicative et collective. En revanche, ça doit être un peu triste de terminer sa performance et de constater que chaque coussin reste gentiment en place… Mais là n’est pas le sujet.

Le tournant de 2006

Gérées en régie directe jusqu’en 2005, Les Nuits de Fourvière se changent ensuite en établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) à partir du 1er janvier 2006. Un changement de cap qui change la donne et rend possible l’autonomie financière et juridique de l’évènement. Ca n’est qu’à compter de cette date que le festival prend réellement du galon, multipliant les partenariats avec des institutions du monde entier (le Barbican Centre et le Sadler’s Wells à Londres, le Théâtre de la Ville à Paris, le Lincoln Center Festival à New York, etc...).

18920380_10155478658738939_602547595539964209_n
© Paul Bourdrel / Facebook Les Nuits de Fourvière

Suffit de jeter un coup d’oeil aux artistes (surtout musiciens et chanteurs) passés par la case Fourvière pour se rendre compte de l’importance du phénomène : la Famille Chedid, Florence and the machine, Iggy Pop, Christine and the Queens, Ben Harper, Charlie Winston, Patti Smith et même l’Islandaise Björk qui, en juillet 2015, a décidé de choisir Les Nuits de Fourvière pour l’une de ses seules dates françaises et européennes. Pour la 73e édition, IAM, Arctic Monkeys, Massive Attack, MGMT ou encore Julien Doré seront de la partie… Ca donne envie, non ?

Les Nuits de Fourvière
Du 1er juin au 28 juillet 2018

Vous cherchez un logement à Lyon?

Spotahome est là pour vous !

Spotahome propose des logements de qualité partout dans Lyon. Si vous réservez un appartement sur notre plateforme, vous pouvez être certains qu’il a été vérifié personnellement par nos soins. Vous pouvez aussi jeter un oeil à la vidéo commentée de votre nouvel appart, et consulter des plans au sol pour savoir exactement à quoi ressemble la propriété. Réservez dès aujourd’hui !

Vous pouvez aussi télécharger notre nouvelle app sur iOS et Android ;)

Des questions ? N’hésitez pas à nous contacter, c’est toujours un plaisir de discuter !
Si vous avez aimé cet article, suivez-nous sur Facebook, Twitter et YouTube